La maladie d’Aujeszky

Description

La maladie d’Aujeszky est causée par un herpesvirus très contagieux et affecte principalement les suidés (domestiques et sauvages). Une fois infectés, ces derniers deviennent porteurs, excrétant et propageant le virus à vie. Bien que ne représentant pas un risque pour l’homme, d’autres espèces (bovins, ovins, caprins et carnivores) peuvent être accidentellement contaminées par le virus. Ces espèces sont des “hôtes cul-de-sac”, elles ne peuvent pas transmettre la maladie, mais celle-ci leur est fatale dans la majorité des cas.


Réglementation

Aujeszky est une maladie contagieuse à déclaration obligatoire, toute suspicion d’infection doit immédiatement être communiquée à l’unité locale de contrôle de l’AFSCA. La Belgique a cessé la vaccination en 2009 et le statut indemne de maladie d’Aujeszky lui a été accordé en 2011. Depuis lors, des mesures de lutte contre la maladie sont d’application pour tous les détenteurs de porcs (détenteurs amateurs et professionnels).

Depuis 2013, tous les troupeaux porcins belges doivent avoir un statut A4. Un troupeau A4 correspond à un troupeau où : aucun porc n’a d’anticorps contre le virus sauvage d’Aujeszky, il n’y a pas eu de vaccination contre le virus depuis 12 mois minimum, il n’y a pas d’achat/d’import de porcs vaccinés contre la maladie. En outre, pour maintenir leur statut A4, les troupeaux doivent prendre part à un programme de surveillance sérologique annuel ou quadrimestriel en fonction du type d’exploitation.


Attribution du statut A4: test d’acceptation

L’attribution du statut A4 d’un troupeau doit obligatoirement passer par un test d’acceptation. Les échantillons récupérés dans le cadre du test sont soumis à une analyse sérologique de dépistage d’anticorps contre le virus sauvage. Les modalités du test d’acceptation varient en fonction du type et du nombre de porcs détenus sur l’exploitation.

  • Pour les troupeaux de porcs de reproduction, où le nombre de porcs d’engraissement et d’élevage ne dépasse pas 15% du nombre de porcs de reproduction, TOUS les porcs reproducteurs doivent être échantillonnés.
  • Pour les troupeaux de porcs de reproduction où le nombre de porcs d’engraissement et d’élevage dépasse 15% du nombre de porcs de reproduction détenus, TOUS les porcs reproducteurs doivent être échantillonnés ET un certain nombre des porcs d’engraissement et d’élevage doivent également être échantillonnés, selon le schéma suivant:
Nombre de porcs d’engraissement et d’élevage détenu dans le troupeau Nombre de porcs d’engraissement et d’élevage à échantillonner 
1 à 80 Tous avec un max. de 40
81 à 150 50
Plus de 150 60
  • Pour un troupeau où il n’y a que des porcs d’engraissement et/ou d’élevage, l’échantillonnage se déroule selon le schéma suivant:
Nombre de porcs d’engraissement et d’élevage détenu dans le troupeau Nombre de porcs d’engraissement et d’élevage à échantillonner 
1 à 80 Tous avec un max. de 40
81 à 150 50
151 à 500 60
501 à 1000 90
Plus de 1000 150

Maintien du statut A4: test de suivi

Afin de conserver leur statut A4, chaque troupeau de porc est tenu de réaliser un test de suivi chaque année. L’échantillonnage doit avoir lieu au plus tôt 10,5 mois et au plus tard 13,5 mois après le précédent test.

/!\ Exception: Pour les troupeaux où les porcs ont un accès à l’extérieur et/ou les troupeaux commercialisant des porcs reproducteurs ou des porcs d’élevage, le test de suivi doit être réalisé tous les 4 mois (3 fois par an). L’échantillonnage doit avoir lieu au plus tôt 3,5 mois et au plus tard 4,5 mois après le précédent test.

Toutefois, si la Belgique vient à perdre son statut “indemne de la maladie d’Aujeszky”, la fréquence des tests de suivi est automatiquement augmentée à 3 fois par an pour TOUS les troupeaux porcins en Belgique.

Tout comme pour le test d’acceptation, les modalités d’échantillonnage du test de suivi dépendent des catégories d’animaux présents sur l’exploitation et de leur nombre:

  1. Pour les troupeaux de porcs de reproduction, où le nombre de porcs d’engraissement et d’élevage ne dépasse pas 15% du nombre de porcs de reproduction, seulement les porcs reproducteurs doivent être échantillonnés selon le schéma ci-dessous:
  2. Pour les troupeaux où il n’y a que des porcs d’engraissement et/ou d’élevage, l’échantillonnage se fait seulement sur les porcs d’engraissement et/ou d’élevage selon le schéma ci-dessous:
  3. Pour les troupeaux de porcs de reproduction où le nombre de porcs d’engraissement et d’élevage dépasse 15% du nombre de porcs de reproduction détenus, les porcs reproducteurs ainsi que les porcs d’engraissement et d’élevage doivent être échantillonnés, selon le schéma suivant:
Nombre de porcs reproducteurs Nombre de porcs reproducteurs à échantillonner  Nombre de porcs d’engraissement et/ou d’élevage Nombre de porcs d’engraissement et/ou d’élevage à échantillonner
1 à 3 1 1 à 3 1
4 à 6 2 4 à 6 2
7 à 9 3 7 à 9 3
10 à 12 4 10 à 12 4
13 à 15 5 13 à 15 5
16 à 18 6 16 à 18 6
19 à 21 7 19 à 21 7
22 à 24 8 22 à 24 8
25 à 30 9 25 à 30 9
31 à 120 10 31 à 120 10
121 à 240 12 121 à 240 12
Plus de 240 5%

Modalités d’échantillonnage

Les prises de sang doivent-être effectuées de manière aléatoire au sein du troupeau, indépendamment de l’emplacement et de l’âge des animaux. Les animaux échantillonnées doivent avoir au moins 10 semaines d’âge et être présents depuis minimum 1 mois sur l’exploitation. Concernant les exploitations ne détenant que des porcelets, les animaux échantillonnés peuvent être âgés de moins de 10 semaines.

Les échantillons doivent être prélevés le même jour, sauf dans les cas où tous les porcs de reproduction d’un troupeau doivent être échantillonnés. Dans ce cas l’échantillonnage peut être étalé sur une période de 30 jours.

De plus, dans le cas où un porc meurt suite à un prélèvement de sang dans le cadre d’un test de dépistage Aujeszky, le Fonds peut allouer une indemnité au propriétaire. Les modalités de l’indemnité sont reprises ici.


Troupeau détenant des sangliers

Lorsqu’un troupeau détient également des sangliers, le statut A4 lui est attribué s’il satisfait les conditions suivantes:

  • Les autres porcs du troupeau ont obtenu un résultat favorable lors de leur test d’acceptation.
  • Pour la période de 12 mois suivant le dernier test défavorable, tous les sangliers ayant quitté l’exploitation, morts ou vivants, ont été soumis à un test sérologique avec un résultat favorable.

Le maintien du statut A4 dans ce type de troupeau se passe comme suit:

  • Les autres porcs sur le troupeau ont des résultats favorables aux tests de suivis
  • Chaque année, 50% des sangliers quittant l’exploitation (mort ou vivant), doivent être échantillonnés avec un résultat favorable.

Informations supplémentaires

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires concernant la maladie d’Aujeszky, vous pouvez vous rendre sur le site web de l’AFSCA. Vous y trouverez les liens vers la législation belge et européenne s’y rapportant ainsi qu’un manuel opérationnel pour la lutte contre la maladie en Belgique. https://www.favv-afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/aujeszky/