Filière porcine : se libérer du SDRP

Le secteur de l’élevage porcin met en place un plan national de contrôle du SDRP sur base volontaire, adapté à chaque maillon de la filière porcine.

Le Syndrome Dysgénésique et Respiratoire Porcin (SDRP) est une maladie virale contagieuse. Son impact négatif sur la production porcine et la consommation en antibiotiques est très élevé. Un plan volontaire de contrôle permet de limiter à terme les pertes.

Centres d’insémination, élevages génétiques (verrats et cochettes), élevages conventionnels, tous sont concernés. A terme, le but est de réduire la circulation du virus SDRP et son impact économique. Objectifs : d’une part aider les élevages infectés à mettre en place des démarches d’assainissement et/ou de biosécurité et d’autre part réaliser un monitoring dans les élevages indemnes de SDRP.

Pratiquement

Dans un premier temps, il importe de savoir si le virus SDRP est présent ou non dans l’élevage. L’ARSIA propose pour ce faire de tester, sans frais d’analyse pour le détenteur, les truies et les porcs en croissance (entre l’âge de 10 semaines et le moment de l’abattage) à partir des prises de sang réalisées dans le cadre du monitoring Aujeszky.
Intéressé par un sondage SDRP dans votre élevage? Faites appel à votre vétérinaire !

2 options :

  1. Vous avez réalisé les prises de sang « Aujeszky » en 2019 et vous souhaitez utiliser les échantillons encore disponibles ? Demandez à votre vétérinaire d’adresser à l’ARSIA une demande complémentaire d’analyse intitulée « Sondage sérologique PLAN SDRP 2019 », en précisant la référence du dossier.
  2. Vous allez réaliser les prises de sang « Aujeszky » ou vous souhaitez demander à votre vétérinaire de prélever du sang spécifiquement pour le sondage. Demandez – lui de bien préciser « Sondage sérologique PLAN SDRP 2019 » sur la demande d’analyse qui accompagne les échantillons à l’ARSIA.

Pour toute information complémentaire :