Vigilance accrue: cas de fièvre catarrhale ovine aux Pays-Bas et en France

Ces derniers jours, plusieurs cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) ou maladie de la langue bleue ont été détectés et confirmés aux Pays-Bas (sérotype 3) et en France (sérotype 8).

Pour rappel, la FCO est une maladie vectorielle transmise par des moucherons (Culicoïdes). L’infection chez l’ovin se traduit par de la fièvre, un gonflement de la face, des ulcérations buccales, des écoulements nasaux mais aussi des avortements.

L’intensité des signes cliniques et de la mortalité est remarquable dans les zones géographiques actuellement touchées.

Si la vaccination du troupeau est possible vis-à-vis du sérotype 8, il n’en est rien pour le sérotype 3. L’immunisation croisée entre sérotypes est en outre jugée comme faible.

De ce fait, la recommandation maitresse est d’éviter tout mouvement d’animaux depuis les zones touchées, en particulier celles où le sérotype 3 a été identifié.

Plus que jamais dans ces circonstances, si vous observez les signes cliniques décrits ci-dessus sur un animal de votre troupeau, nous vous conseillons de prendre contact avec votre vétérinaire afin qu’il puisse faire les prélèvements adéquats et les envoyer vers l’ARSIA en vue d’établir un diagnostic.  Dans ce cas, les frais d’analyse pour la FCO sont pris en charge par l’AFSCA.

Pour rappel, le « protocole avortement » inclut le diagnostic de la FCO et est également gratuit.  Il est pour cette raison également fortement recommandé dans les circonstances actuelles.

Pour plus d’informations sur les instructions à suivre lors de suspicion, cliquez ici.

Please follow and like us:
fb-share-icon